Hypotrophie mammaire

Définition

L’amastie (absence totale de sein et de plaque aréolomamelonnaire) ainsi que l’aplasie mammaires (absence totale de glande avec une plaque aréolomamelonnaire rudimentaire) sont exceptionnellement bilatérales. Seuls quelques rares cas d’hypoplasie bilatérale sévères peuvent être considérés comme des malformations mammaires. Le thorax d’aspect masculin accompagne souvent une anomalie chromosomique ou une endocrinopathie. En l’absence de développement mammaire, malgré une hormonothérapie oestrogénique bien conduite, la mise en place d’implants mammaires de petit volume selon les mêmes modalités qu’en cas d’augmentation mammaire esthétique est légitime.

Traitement

La position rétropectorale de l’implant n’est préférable que si les tissus thoraciques sont très mince pour éviter de marquer le sillon sus-mammaire de façon excessive. La voie d’abord peut être périaréolaire si les aréoles sont larges, ou sous-mammaire. Les implants en silicone donnent de bons résultats mais il existe un risque de coques rétractiles inesthétiques et parfois douloureuses qui peuvent nécessiter une nouvelle intervention et un changement de prothèses. L’intervention est prise en charge par la sécurité sociale en cas d’amastie ou d’hypotrophie majeure.