Mammographie

 

Examen mammographie

Mammographie

La mammographie est une technique d’imagerie médicale. C’est une radiographie adaptée aux seins de la femme. Elle  analyse la structure de la glande mammaire afin de détecter des lésions bénignes ou symptomatiques d’un cancer du sein. C’est l’examen le plus performant pour dépister le cancer du sein.

 

Technique

L’appareil de radiographie est composé d’un générateur  de rayons X.  Un système de compression du sein permet d’examiner les deux seins à tour successivement en les exposant à une faible dose de rayons X. Cette compression permet l’étalement des tissus mammaires ce qui facilite la visualisation des structures du sein et permet de réduire la dose de rayons X délivrée. Afin de diminuer la douleur de la compression, il est conseillé de faire cet examen en première partie de cycle menstruel. Plusieurs clichés sont réalisés pour avoir des images de la glande sous différentes incidences.

Résultats

Les images radiologiques sont classées suivant la nomenclature ACR.
L’examen peut débouché sur une exploration complémentaire : radiologie ou biopsie, qui seront effectuées dans un deuxième temps.

Effets indésirables

  • La douleur lors de l’examen liée à la compression du sein entre deux plaques est fréquente mais de faible intensité.
  • Il existe un risque de surdiagnostic. Ce risque est faible, et le faux diagnostic est corrigé par les autres examens.
  • La mammographie utilise des rayons X. La dose de rayons est très faible et ne comporte pas de risques. Néanmoins, toutes les précautions sont prises pour limiter l’irradiation en particulier en cas de grossesse.

Classification ACR

En France, les résultats de la lecture des mammographies de dépistage des cancers du sein doivent être rapportés en utilisant la classification ACR (pour American College of Radiology).

  • ACR 0

Des investigations complémentaires sont nécessaires : comparaison avec des documents antérieurs, incidences complémentaires, clichés centrés comprimés, agrandissement de microcalcifications, échographie, etc. C’est une cotation d’attente, avant qu’un second avis ou un bilan plus complet permette un classement définitif.

  • ACR 1

Mammographie normale.

  • ACR 2

Il existe des anomalies bénignes ne nécessitant ni surveillance ni examen complémentaire : opacité ronde avec macrocalcification (adénofibrome ou kyste) ; ganglion intramammaire ; opacité(s) ronde(s) correspondant à un/des kyste(s) typique(s) en échographie ; image(s) de densité graisseuse ou mixte (lipome, hamartome, galactocèle, kyste huileux) ; cicatrice(s) connue(s) et calcification(s) sur matériel de suture ; macrocalcifications sans opacité (adénofibrome, kyste, adiponécrose, ectasie canalaire sécrétante, calcifications vasculaires, etc.) ; microcalcifications annulaires ou arciformes, semi-lunaires, sédimentées, rhomboédriques (Calcifications d’aspect carré ou rectangulaire de face, losangique ou trapézoïdal de profil, à étudier sur des agrandissements) ; calcifications cutanées et calcifications punctiformes régulières diffuses.

  • ACR 3

Il existe une anomalie probablement bénigne pour laquelle une surveillance à court terme est conseillée : microcalcifications rondes ou punctiformes régulières ou pulvérulentes, peu nombreuses, en petit amas rond isolé ; petit(s) amas rond(s) ou ovale(s) de calcifications amorphes peu nombreuses, évoquant un début de calcification d’adénofibrome ; opacité(s) bien circonscrite(s), ronde(s), ovale(s) ou discrètement polycyclique(s) sans microlobulation, non calcifiée(s), non liquidiennes en échographie ; asymétrie focale de densité à limites concaves et/ou mélangées à de la graisse.

  • ACR 4

Il existe une anomalie indéterminée ou suspecte qui indique une vérification histologique : microcalcifications punctiformes régulières nombreuses et/ou groupées en amas aux contours ni ronds, ni ovales ; microcalcifications pulvérulentes groupées et nombreuses ; microcalcifications irrégulières, polymorphes ou granulaires, peu nombreuses ; image(s) spiculée(s) sans centre dense ; opacité(s) non liquidienne(s) ronde(s) ou ovale(s) aux contours lobulés, ou masqués, ou ayant augmenté de volume ; distorsion architecturale en dehors d’une cicatrice connue et stable ; asymétrie(s) ou surcroît(s) de densité localisée(s) à limites convexes ou évolutif(s).

  • ACR 5

Il existe une anomalie évocatrice d’un cancer : microcalcifications vermiculaires, arborescentes ou microcalcifications irrégulières, polymorphes ou granulaires, nombreuses et groupées ; groupement de microcalcifications quelle que soit leur morphologie, dont la topographie est galactophorique ; microcalcifications associées à une anomalie architecturale ou à une opacité ; microcalcifications groupées ayant augmenté en nombre ou microcalcifications dont la morphologie et la distribution sont devenues plus suspectes ; opacité mal circonscrite aux contours flous et irréguliers ; opacité spiculée à centre dense.